L'ADOPTION-FRAIS-FORMALITéS

Généralités

Lors de votre visite au refuge, vous pourrez demander  des renseignements sur le passé, quand nous le connaissons, et les besoins des animaux que vous aurez remarqués. Des questions vous seront posées sur vos conditions d’accueil, primordiales pour le choix de l’animal et pour une adoption réussie. Notre objectif est de réunir les conditions optimales pour que nos pensionnaires ne vivent pas un nouvel abandon qui les déstabiliserait une fois de plus.

Il faut garder en mémoire :

  • qu’ils ont subi les traumatismes de l’abandon (réel ou déguisé  lorsqu’ils se retrouvent errants et non identifiés), de la maltraitance, ou de l’indifférence de leur ancien maître,
  • qu’ils n’auront pas forcément le même  comportement dans leur box, en balade ou une fois dans leur nouvel environnement après leur adoption, car même si elle leur est favorable, leur arrivée chez vous représentera un changement supplémentaire .  Il vous faudra donc faire preuve de patience pour leur apprendre les codes de la vie avec vous. Ils pourront ainsi retrouver la confiance qu’ils avaient pu perdre en l’humain et s’épanouir dans la nouvelle vie que vous lui offrez.

Il se pourrait qu’un jour vous ne soyez plus en mesure de prendre soin de votre nouveau compagnon. Dès son adoption, vous pourriez donc par précaution laisser dans son carnet de santé, avec sa carte d’identification, les coordonnées d’une personne de confiance qui pourrait le recueillir, ainsi que les coordonnées de l’ASPA Manosque au cas où cette personne ne pourrait plus le faire.

Comme nous l’avons constaté, les cas d’abandon sont souvent liés aux situations où les proches acceptent les biens immobiliers ou financiers, mais pas ce « bien mobilier » encombrant qu’est pour eux votre compagnon, qui se retrouve alors à la rue parce qu’ils n’ont pas le courage de venir le confier à un refuge.

Toutes les précautions que nous prenons et les recommandations que nous donnons peuvent heurter certaines personnes qui pensent que nous ne les jugeons pas capables de prendre soin de nos protégés… Mais au fil de toutes ces années, notre expérience nous a appris les conséquences que peut avoir par exemple le refus de sortir en laisse le chien nouvellement adopté… Ou celui de tenir enfermé  suffisamment longtemps son chat pour qu’il considère cette maison inconnue où il se retrouve comme SA maison où il se réfugiera automatiquement à la moindre alerte lorsqu’il commencera à explorer l’extérieur.

Combien de fois avons-nous reçu l’appel angoissé d’un nouvel adoptant nous annonçant que l’animal  venait de s’échapper et se retrouvait perdu dans un environnement qu’il ne connaissait pas ? C’est alors que bénévoles et employés se déploient et mettent tout en œuvre pour retrouver notre ancien pensionnaire. 

Nous ne prétendons pas tout savoir, mais nous tentons toujours d’agir pour leur bien. C’est pourquoi nous vous demandons de comprendre notre prudence, nos exigences, et notre insistance à les faire respecter.

L’intérêt de l’animal prévaudra toujours sur le désir du futur adoptant.

L’adoption n’a jamais lieu lors de la première visite.

          L’adoption d’un animal doit             être un acte réfléchi.

Vous vous engagez sur de nombreuses années. Vous devrez au compagnon que vous adopterez les soins, les conditions de vie et l’attention nécessaires à son bonheur et à son épanouissement.

Devant l'explosion de l'inflation et l'augmentation de tous les frais que nous devons supporter pour la bonne marche du refuge, nous nous voyons contraints d'augmenter les frais d'adoption afin que les frais de stérilisation, d'identification, de vaccination soient en partie compensés et que nous puissions continuer notre mission de secours et de protection de nos petits protégés. Merci de votre compréhension.

Après avoir découvert nos pensionnaires, indiquez  au responsable le chien que vous souhaitez rencontrer. S’il juge que l’animal peut vous correspondre, il vous proposera de partager une promenade avec lui.

L’adoption n’a jamais lieu lors de la première visite.

Si la rencontre est concluante, vous serez invités à revenir avec les autres membres de votre famille, humains et/ou canins car il est important que tous valident votre choix.

Selon le passé du chien, d’autres visites pourront s’avérer nécessaires pour décider un départ en famille d’accueil.

Les frais d’adoption représentent une participation aux frais vétérinaires engagés par l’ASPA (vaccination, vermifugation, identification par tatouage ou puce électronique, stérilisation).
Ils n’en couvrent pas l’intégralité, en particulier pour les femelles.

CHIEN   : 270 €

CHIENNE et CHIOT : 300 €

Les adultes mâles et femelles sont stérilisés, identifiés, vaccinés.

 
Pour toute adoption d’un animal non encore stérilisé, il sera demandé

1 chèque de caution de 300 €

qui sera restitué après sa stérilisation.

 Nous vous inviterons à entrer dans la chatterie pour découvrir nos félins. En fonction de vos attirances, nous nous assurerons que vos conditions d’accueil correspondent aux besoins de ceux que vous avez repérés. 

Les frais d’adoption représentent une participation aux frais vétérinaires engagés par l’ASPA (vaccination, vermifugation, identification par tatouage ou puce électronique, stérilisation)
Ils n’en couvrent pas l’intégralité, en particulier pour les femelles.

CHATONS : 180€

CHATS : 200 €

Les adultes mâles et femelles sont stérilisés, identifiés, vaccinés. 
 
 
Pour toute adoption d’un animal non encore stérilisé, il sera demandé

1 chèque de caution de 300 €

qui sera restitué après sa stérilisation.

 

Les formalités d'adoption

Il vous faudra présenter les documents suivants :

  •     Pièce d’identité
  •     Justificatif de domicile de moins de 3 mois
  •     Dernier bulletin de salaire, justificatif de pension de retraite ou tout autre justificatif de revenus
  •     Certificat d’engagement et de connaissance des besoins spécifiques de l’espèce, signé 7 jours avant l’adoption
  •     Attestation en responsabilité civile.
  •  
  • Remplir un contrat de Famille d’Accueil
  • Fournir des espèces ou un chèque, encaissé après finalisation de l’adoption à l’issue de la période « Famille d’accueil » d’une durée de 3 semaines à 1 mois

Dans le cadre de la loi du 30 novembre 2021 visant à lutter contre la maltraitance animale de nouvelles règles encadrent l’acquisition d’un animal. Depuis le 1er octobre 2022 les futurs adoptants ont l’obligation de fournir au refuge un certificat d’engagement et de connaissance signé 7 jours avant toute adoption d’un chien ou d’un chat.

Télécharger le certificat d’engagement et de connaissance pour un chien/certificat-engagement-chiens-site ou un chat/certificat-engagement-chats-site

La famille d’accueil s’engage :

– A bien traiter l’animal, à lui donner nourriture, soins et habitat convenables.

A fournir une attestation en responsabilité civile. L’A.S.P.A. est déchargée de toute responsabilité concernant les dégâts ou accidents éventuels occasionnés par l’animal.

– A communiquer à l’A.S.P.A. ses différents changements d’adresse.

– S’il désire se séparer de l’animal, à le restituer obligatoirement à l’A.S.P.A.

– Si l’animal s’échappe ou meurt, à aviser l’A.S.P.A. dans les 48 heures, en précisant les circonstances de sa disparition

– A recevoir l’enquêteur de l’A.S.P.A. chargé du contrôle de l’animal afin qu’il puisse s’assurer de son bon état et de ses bonnes conditions de vie. En cas d’inexécution de cette obligation, l’A.S.P.A. sera en droit de reprendre l’animal immédiatement.

Un contrat d’adoption définitif sera signé si la famille d’accueil désire garder l’animal confié et qu’elle a respecté les conditions indiquées ci-dessus.

Pour toute adoption d’un chien âgé de 10 ans et plus, ou d’un chat âgé de 12 ans et plus, la Fondation 30 Millions d’Amis s’engage à régler les éventuels frais vétérinaires à hauteur de 800 €.

L’ASPA Manosque est sélectionnée depuis plusieurs années pour cette « Opération Doyens » parce qu’elle ne pratique pas l’euthanasie, sauf sur avis du vétérinaire. Elle prend soin jusqu’au bout de leur vie de nos amis chats et chiens qui n’ont pas eu la chance d’être adoptés.

L’ASPA vous demandera des nouvelles de votre compagnon, et une visite permettant de s’assurer que l’animal est bien traité pourra avoir lieu à votre domicile.

Que faire si vous perdez votre animal ?

S’il est identifié,

  • Signalez sa disparition aux services I-CAD
    • Via le site internet i-cad.fr en cliquant sur «mon espace «DÉTENTEUR»
    • Via l’application Filalapat, dédiée aux animaux vus, perdus, trouvés, en ajoutant des photos.
  • Diffusez une annonce via les réseaux sociaux, notamment via des groupes d’entraide facebook.

Contactez :

  • La fourrière de Vallongue, 04210 Valensole – 04 92 74 84 33
  • L’ASPA – 04 92 87 82 51 (répondeur – vous serez rappelé)
  • La Police Municipale de la commune où il a disparu
  • Les vétérinaires.

Une fois votre animal récupéré, déclarez-le « retrouvé» auprès des services I-CAD.

L'identification d'un chat ou d'un chien est obligatoire en France depuis 2012.

Le seul moyen d’être officiellement reconnu propriétaire de votre animal, c’est l’identification, par puce ou tatouage.

Sa carte d’identification et la fiche qui l’accompagne sont indispensables pour justifier de la détention de l’animal.

Vous devez actualiser régulièrement vos coordonnées dans le Fichier National I-CAD comme par exemple lors de vos déplacements ou voyages, et en cas de déménagement, pour être sûr d’être contacté en cas de fugue ou de perte de votre animal.

Pour cela, accédez à l’espace “détenteur” sur le site i-cad.fr à l’aide du numéro d’identification de votre animal et du mot de passe inscrits sur le certificat d’identification.

Rendez-vous dans la rubrique ‘Mon animal’ pour actualiser les informations.

Il est obligatoire d’identifier son animal de compagnie :

  • Pour les chiens, l’identification doit être effectuée avant l’âge de 4 mois ;
  • Pour les chats, l’identification doit être effectuée avant l’âge de 7 mois. Cette obligation est également valable pour tous les spécimens nés après le 1er janvier 2012.

ARTICLE D212-63

L’identification obligatoire des chiens, chats et carnivores domestiques prescrite à l’article L. 212-10 comporte, d’une part, le marquage de l’animal par tatouage ou tout autre procédé agréé par arrêté du ministre chargé de l’agriculture et, d’autre part, l’inscription sur le ou les fichiers prévus à l’article D. 212-66 des indications permettant d’identifier l’animal.

Moins d'un chat sur deux est identifié !

MÊME UN CHAT D’INTÉRIEUR DOIT-ÊTRE IDENTIFIÉ

Sachez que votre chat d’intérieur est le plus vulnérable, il peut un jour s’aventurer par une porte ou une fenêtre. Il va paniquer, vous allez paniquer et là c’est le drame, sans identification il sera très difficile de le retrouver !

POUR LE PROTÉGER TOUT AU LONG DE SA VIE, FAITES IDENTIFIER VOTRE CHAT !

La stérilisation

COMPLEMENTAIRE DE L’IDENTIFICATION FACE À LA PROTECTION DE L’ANIMAL

Savez-vous qu’un couple de chats peut engendrer plus de 20 736 chats en 4 ans ?!

Comme l’identification, la stérilisation des chats est un des moyens les plus efficaces pour lutter contre les abandons, en limitant leur prolifération.